• Quand AIG ne comprend pas la crise

    by  • 17 mars 2009 • Économie, États-Unis, Europe • 0 Comments

    La nouvelle fait grand bruit cette semaine: AIG, une des plus importantes compagnies d’assurance au monde, va redistribuer sous forme de primes aux dirigeants et employés l’argent versé par le gouvernement américain pour la sauver. Le président Obama est furieux tandis que les millions d’américains qui viennent de perdre leurs emplois sont consternés. Sophie Cousineau révèle : «Sont beaucoup plus discutables, à mon avis, les primes incitatives et de rétention qu’AIG a versées à plus de 10 000 de ses 116 000 employés. Selon les calculs du Journal, il y en a pour 1,2 milliard de dollars ! ».

    Cet évènement est typique de la mentalité qui prévaut encore actuellement; une totale incompréhension-déconnection ou évaluation de ce qui se passe dans la vraie vie. Si la crise se stabilise ainsi que le chômage, ça va passer. Par contre si la situation mondiale empire avec des taux de chômage de + 20%, désordres sociaux et désobéissances civiles sont à prévoir.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *