• Déconfiture et dépression

    by  • 6 mars 2009 • Économie • 1 Comment

    Le terme dépression commence à être de plus en plus mentionné de part et d’autre tellement la situation est hors de contrôle des élites et des experts. En attendant, c’est la déconfiture sur les marchés boursiers; on parle d’un Dow Jones bientôt à 4000, le CAC 40 flirtant lui avec les 2500 points. La pensée commune voudrait que tout cela remonte, que les aubaines sont là, que la correction va arriver, mais la confiance n’y est plus. Certains prétendent même qu’il faut quitter le marché boursier au plus vite via Alter Info: « il faut quitter les marchés actions immédiatement, arrêter d’espérer une correction.
    Liquider tout votre portefeuille malgré tout ce que pourra vous dire votre banquier. On est bel et bien entré dans la zone rouge et ce n’est pas trop tard pour sauver ce qui vous reste. Ceux qui ne suivront pas ce conseil vont assister à une véritable évaporation de leur argent.
    Ma plus grande des certitudes est l’écroulement prochain du dollar ; la devise américaine n’a plus d’alternative que le plongeon vers les abîmes. Ceux qui s’obstineront à écouter les experts dire le contraire vont le payer très cher ; il va perdre de manière irrémédiable plus de 50% de sa valeur avant Noêl 2011. Le pétrole va remonter contre toute attente tandis que l’or physique deviendra le produit de placement le plus recherché sur les 5 prochaines années

    One Response to Déconfiture et dépression

    1. 7 mars 2009 at 8 h 05 min

      C’est un fait que l’analyse technique ne laisse rien présager de bon.
      Cela dit voici un lien vers un forum dans lequel des traders discutent de dévaluatoin et j’aurais tendance à être assez d’accord avec eux – une dévaluation peut être la bonne solution sur le long terme…
      À lire tout particulièrement les messages de 21:44 et 21:32 – ne pas oublier de regarder les graphiques.
      le lien vers les textes: http://tinyurl.com/c9g5j5
      Mon commentaire: le pessimisme des médias et des analystes est aussi délirant que l’était leur optimisme il y a quelques mois…

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *